Cours d'Electronique analogique

Bruit

Pseudo-bruit : réalisation
 Sources de bruit 
Analyse du bruit 
Modèlisation 
Facteur de bruit

Une façon relativement simple de générer un pseudo-bruit est d'utiliser un système logique synchrone appelé "à séquence binaire de longueur maximale". Ces systèmes logiques sont composés d'un registre à décalage, lui-même composé de N bascules mises en cascade (registre d'un microcontrôleur par exemple). La sortie de la dernière bascule est "multipliée" (ou-exclusif) par la sortie de la mième bascule. Le résultat de cette multiplication logique est réinjecté à l'entrée de la première bascule.

Pour autant que le registre à décalage ne contienne pas que des zéros au démarrage, le système parcourt différents états, selon la valeur de m. On peut trouver certaines combinaisons de N et m qui permettent de couvrir la totalité des 2N-1 états possibles. Le tableau ci-dessous donne quelques combinaisons possibles :

 N             longueur de
 la séquence
    
  m        
3
7 1
5 31 2
7 127 1 ou 3
10 1023 3
15 32767 1 ou 4 ou 7 
20 1048575 

22 4194303 
1
25 33554431 
3 ou 7
28 268435455 
3 ou 9 ou 13
29 536870911 
2
31 2147483647 
3 ou 6 ou 7 ou 13
33 8589934591 
13
39 5,4976E+11 
4 ou 8 ou 14
Remarque : 

Les valeurs de N qui ne figurent pas dans le tableau ci-dessus permettent également de générer un pseudo-bruit. Cependant, il ne s'agit pas d'une séquence à longueur maximale. Il en résulte que la valeur moyenne du signal ne vaut pas 2N-1.
Par exemple, si l'on prend N = 8 (cas d'un registre de microcontrôleur à 8 bits), en prenant m = 3, on obtient 217 valeurs différentes (au lieu des 255 valeurs obtenues si la séquence était à longueur maximale). La valeur moyenne vaut alors 126,91 (contre 128 idéalement) et les valeurs non représentées sont : 0,12,21,25,39,43,50,58,62,67,78,79,86,90,100,104,113,116,125,134,138,147,157,159,161,167,173, 180,184,197,201,208,220,226,233,238,247,251.